Les différentes techniques utilisées en peinture acrylique - Partie 4

Oct 21, 2020

Quelles sont les différentes techniques utilisées en peinture acrylique?

Voici la quatrième partie 

Vous avez manqué la partie 1,  cliquez ici pour l'obtenir

Et pour la partie 2,  cliquez ici pour l'obtenir

Sans oublier la partie 3, cliquez ici pour l'obtenir

La peinture acrylique  offre de nombreuses possibilités en matière de techniques picturales. En voici quelques-unes que vous pouvez d'ailleurs aborder durant vos cours de peinture acrylique avec Mimi Vézina.

13- Les frottis

Tout comme le glacis, la technique du frottis consiste à superposer des couches de couleur opaque ou semi-opaque pour ensuite créer un mélange optique des teintes et accentuer la profondeur de la toile. La différence réside dans le fait que le frottis utilise du blanc et une peinture beaucoup plus épaisse. Cette technique est bien utilisée en peinture à l'huile, mais elle est plus pratique avec de la peinture acrylique en raison de sa rapidité de séchage. Ainsi, en appliquant plusieurs couches, chacune d'entre elles reste visible à certains endroits de la toile. Vous obtiendrez dès lors d'une finition colorée et très vive, un effet difficile à obtenir avec d'autres techniques picturales.

14- Le pointillisme

Cette technique picturale consiste à juxtaposer de petites touches de couleurs pures, rondes ou carrées présentées en un mélange optique et un trompe-l'œil incroyable. En effet, nos yeux ne percevront qu'une seule nuance, même si le peintre a appliqué plusieurs points de couleurs différentes. Au XIXe siècle, Georges Seurat fut un des pionniers de cette technique qu'il appelle «  divisionnisme  ». Elle demande beaucoup de patience, mais le résultat obtenu affiche un charme incomparable et un effet unique en son genre. Pour mieux apprendre la peinture à l'acrylique, le pointillisme est très intéressant dans la mesure où il permet de comprendre comme les couleurs se préparent en se mettant à côté des autres.

15- Le sgraffito

Ce terme italien signifie littéralement «griffer». En matière d'art, cette technique consiste à gratter ou à hachurer la toile avec un outil affûté afin de créer des motifs dans la peinture humide et faire apparaître la couche sous-jacente ou bien la teinte du support. Le sgraffito est tout indiqué pour réaliser des lignes nettes ou des tracés fins difficiles à effectuer avec un pinceau comme les cheveux, des toiles d'araignées ou des tiges de fleurs. Cette technique est également recommandée pour créer des motifs élaborés, des rehauts ou des effets de texture. Selon l'effet désiré, vous pouvez utiliser la pointe d'un couteau, le manche du pinceau, ou une tige en bois. C'est une technique simple, mais elle demande beaucoup de précautions, car une erreur de pression peut entailler le papier ou la toile du support.

16- Les impressions

Cette technique consiste à tamponner un objet sur la toile pour y laisser son empreinte. On peut donc soit placer cet objet sur la peinture humide du tableau, soit le badigeonner de peinture avant de le mettre sur la toile. Vous pourrez alors ensuite créer des reliefs par la technique de l'empâtement ou bien souligner des détails plus précis sur la marque laissée. Une autre technique d'impression consiste à réaliser l'empreinte dans la pâte acrylique de modelage blanche pour ensuite peindre dessus.

La semaine prochaine, dans la dernière et cinquième partie, nous aborderons: la monogravure, les réserves à la cire, le collage et les techniques mixtes. 

Notre artiste Mimi Vézina utilise la plupart de ces techniques dans ses cours. Vous pouvez voir son offre de cours en cliquant ici.

Richard Fulham a un cours complet en PDF sur le collage. Vous pouvez le trouver ici.

Pour ne rien manquer

Restez connecté à nos articles de blogue, nos nouveautés et autres.

Nous ne partageons pas votre courriel ni vos infos

S'inscrire
Close

 

Pour ne rien manquer, c'est ici