Qu’est-ce que la perspective aérienne ?

Sep 12, 2020

Perspective aérienne: comment maîtriser cette technique picturale?

En dessin comme en peinture, il existe de nombreuses méthodes permettant de mettre en évidence tout ou une partie de l'œuvre. Parmi elles figurent la perspective aérienne ou la perspective atmosphérique. De quoi s'agit-il exactement et comment appliquer cette technique picturale? Voici un guide permettant de comprendre davantage ce type de perspective et d'apprendre à maîtriser durant vos cours de peinture et vos cours de dessin.

Qu'est-ce que la perspective aérienne?

La perspective aérienne ou atmosphérique est une technique picturale permettant d’indiquer l’éloignement d’un élément d’une œuvre d’art dans l’espace. Pour ce faire, l’artiste devra jouer sur les dégradés de tons et de couleurs ainsi que sur les nuances, les ombres et les différences de netteté. Elle rappelle la profondeur de champ en photographie où l’image est nette au premier plan et plus floue en arrière-plan. Ainsi, les éléments situés au premier plan sont dessinés d’une manière très précise et plus intense. Puis, à mesure qu’on s’éloigne, les couleurs s’adoucissent et les objets deviennent moins distincts. Aussi, cette technique est utilisée dans les paysages en aquarelle, comme les paysages de campagne ou les aquarelles marine représentant par exemple un paysage de mer.

Qu’est-ce qui caractérise cette technique picturale ?

Pour créer cette illusion d’optique de profondeur et de distance dans une aquarelle de paysage, la perspective aérienne se reconnaît à travers les points suivants :

  • L’échelle : les objets éloignés deviennent plus petits ;
  • Le détail : les objets deviennent de moins en moins distincts moins précis. Parfois, ils semblent se mélanger ou se mêler au décor ;
  • Des objets placés : un élément du décor tel qu’une silhouette, un animal, un arbre, un bateau ou une voiture est présent dans l’aquarelle et indique l’échelle ;
  • Les traits : ils s’affinent et s’estompent progressivement à l’arrière-plan. Leur épaisseur permet d’indiquer une illusion de profondeur dans l’espace ;
  • Les valeurs tonales : les contrastes s’amenuisent au loin. Les couleurs s’éclaircissent aussi et virent souvent sur des nuances de bleu et de violet.

Autre caractéristique de la perspective aérienne : l’absence de point de fuite. En effet, contrairement à la perspective linéaire, elle ne consiste pas à trouver un point de repère permettant de créer des lignes parallèles et fuyantes s’enfonçant dans le paysage. Cette technique étant utilisée pour mieux mettre en avant des routes, des structures ou des chemins de fer, la perspective aérienne, quant à elle, permet de mettre en évidence les paysages naturels et non linéaires sans devoir recourir à des calculs géométriques complexes.

Quelle est la différence entre perspective aérienne et perspective chromatique ?

La perspective chromatique est en quelque sorte une variante de la perspective aérienne. Il s’agit ici de jouer sur les différentes couleurs, leurs nuances et leurs saturations pour créer l’illusion de la profondeur. En effet, chaque couleur est bien choisie pour agir sur notre inconscient ou nos émotions et créer cette sensation de profondeur dans l’espace.

Pour ce faire, des couleurs chaudes, rappelant la chaleur de feu, sont utilisées pour créer une sensation de proximité. Ainsi, les objets situés au premier plan paraissent plus proches de l’observateur. Ils attirent d’ailleurs le regard en étant plus intenses et foncés.

Puis, les couleurs froides permettent de distinguer les éléments à l’arrière-plan. Dès lors, pour créer cette distance, les artistes misent sur des couleurs de plus en plus neutres, claires, voire brumeuses. En général, elles tirent vers un bleu ou un violet gris subtil avec des contours qui s’estompent progressivement au fur et à mesure que l’on plonge son regard « au loin » !

Quelle est la différence entre perspective aérienne et sfumato ?

Léonard de Vinci figure parmi les plus grands artistes ayant contribué dans le développement de la perspective aérienne durant la Renaissance. Pour autant, le sfumato, une technique qu’il a créée, est différent de la perspective aérienne sur plusieurs points. Ce terme vient du latin « fumo » signifiant « fumée ». Ainsi, le sfumato consiste à superposer des couches de peinture pour donner un effet vaporeux pour effacer les lignes et les contours.

En effet, contrairement à la perspective aérienne, il faut choisir les bonnes couleurs et les tons pour passer du clair à l’obscur d’une manière quasi imperceptible. On a aussi cette étrange impression que l’ombre est baignée dans une brume légère ou cachée derrière un voile transparent. La technique étant utilisée au premier plan comme à l’arrière-plan, le sfumato se distingue de la perspective aérienne du fait qu’elle crée non seulement de la profondeur, mais aussi du réalisme. Notez que le sfumato est une technique très intéressante pour dessiner un portrait.

Comment réaliser une œuvre en utilisant la perspective aérienne ?

L’atmosphère affecte notre vision des objets éloignés. L’air contient des microgouttelettes d’eau déterminant l’humidité dans l’atmosphère. Mais avec la distance, cet air chargé en humidité devient de plus considérable, créant une espèce de voile de plus en plus opaque. Plus on est loin de l’objet, plus cet objet prend la couleur de ces microgouttelettes de l’atmosphère qui, en plus d’opacifier l’air, reflètent la couleur du ciel. Dès lors, plus on s’éloigne, plus les objets deviennent bleus et apparaissent plus flous…

C’est justement sur ce phénomène que s’inspire la perspective aérienne ou atmosphérique. Aussi, pour la mettre en pratique, observez les nuances de bleu dans le lointain paysage et inspirez-vous-en pour choisir les bonnes couleurs en peinture. Au plus près de l’observateur, les couleurs doivent être plus intenses et plus vives, tandis qu’à l’arrière-plan, les objets deviennent moins distincts et se peignent en bleu ou en violet gris, tel l’horizon.

De même, vous pouvez apprendre à dessiner en utilisant la perspective aérienne. En vous servant d'un crayon 3B, soulignez d'une manière plus intense les éléments situés au premier plan: on devrait d'ailleurs bien distinguer les ombres et les lumières , car ils semblent plus prononcés. En deuxième plan, utilisez des tonnes de moyens permettant de distinguer les éléments en plus petits et marquant la profondeur. Puis, les objets plus lointains doivent paraître plus flous et de moins en moins distincts, donc dessinés avec beaucoup plus de légèreté avec des tonnes très clairs.

Pour ne rien manquer

Restez connecté à nos articles de blogue, nos nouveautés et autres.

Nous ne partageons pas votre courriel ni vos infos

S'inscrire
Close

 

Pour ne rien manquer, c'est ici